lundi, juin 04, 2007

Crash de la West Carribean

28/05/2007 20:29
ROSNY-SOUS-BOIS (Seine-Saint-Denis) (AFP) - Crash du 16 août 2005: un rapport fait aux familles pointe les défaillances humaines

Les familles des victimes du crash d'un avion qui avait fait 160 morts dont 152 Martiniquais, le 16 août 2005 au Venezuela, ont assisté lundi à la présentation d'un rapport d'étape qui souligne les défaillances des deux pilotes de l'avion.

Dans ce crash d'un avion de la West Caribbean, "les facteurs humains paraissent déterminants", a indiqué le procureur de la République de Fort-de-France, Claude Bellenger, qui s'exprimait après la projection d'un film en 3D retraçant les 30 minutes précédant le crash.
Ce film, projeté à Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) aux familles résidant en métropole, avait déjà été présenté le 5 avril à Fort-de-France pour les proches des victimes habitant la Martinique.

Lundi les familles ont vu le film "de manière sereine, en percevant que les facteurs humains paraissent déterminants", a dit M. Bellenger lors d'un point presse.
Les enquêteurs de la Gendarmerie des transports aériens (GTA) ont montré le film aux familles en présence des deux juges d'instruction chargés du dossier, et ont ensuite répondu aux questions.

"Il nous informe sur les moteurs qui ne se sont jamais arrêtés, sur l'action ou plutôt l'inaction des pilotes et sur les aléas notamment météorologiques qu'ils ont rencontré. La responsabilité des pilotes est indéniable", a réagi à la sortie de la présentation Daniel Hierso qui a perdu ses deux parents et son cousin dans le drame.

"Grâce à ce film qui s'arrête quelques secondes avant le crash on se pose moins de questions. On ne saura jamais la vérité mais le dossier a beaucoup avancé. Par rapport à d'autres accidents, on ne peut pas dire qu'on nous cache des choses même, si ça ne me rendra pas mon frère", a souligné de son côté Lina Berton.

Le procureur de la République est revenu sur les avancées de l'enquête depuis le premier rapport présenté aux familles il y a un an. "Il y a des très grandes interrogations sur le choix de la route orageuse qui a été prise et sur l'altitude adoptée qui ne correspond pas" à celle qu'aurait dû emprunter l'appareil qui s'est écrasé, a-t-il précisé.
"Pour éviter l'orage, l'avion trop chargé a essayé d'atteindre un niveau de vol qu'il ne pouvait pas atteindre ce qui s'est traduit par une perte de puissance" expliquant le décrochage, a-t-il précisé.

"L'équipage n'a pas réagi à une perte de vitesse", a-t-il ajouté.
"Aucune défaillance technique n'a à ce jour été démontrée" a affirmé M. Bellenger.
Albert Cantinol et Véronique Forge, les deux juges d'instruction chargés de l'enquête, vont partir en Colombie "dans le semestre qui vient" pour mener des investigations sur la formation et l'expérience des pilotes de la West Caribbean, compagnie colombienne.
"Nous sommes allés en décembre dernier à Miami où les pilotes ont suivi une partie de leur formation mais nous n'avons pas trouvé ce qu'on espérait" ont-ils dit à l'AFP pour justifier leur voyage en Colombie.

Le procureur a insisté sur la nécessité pour les familles d'assigner en justice la compagnie aérienne, afin d'être indemnisées, avant le 16 août 2007 qui marque la fin du délais de prescription. "Beaucoup ne l'ont pas encore fait", a-t-il dit.
Un émissaire de la Chancellerie s'est rendu lundi à la rencontre des familles pour leur conseiller de prendre un avocat et les aider dans ces démarches.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Hello I just entered before I have to leave to the airport, it's been very nice to meet you, if you want here is the site I told you about where I type some stuff and make good money (I work from home): here it is

Anonyme a dit…

Hello I just entered before I have to leave to the airport, it's been very nice to meet you, if you want here is the site I told you about where I type some stuff and make good money (I work from home): here it is